You are currently viewing 7 réponses à vos questions sur l’épilation à lumière pulsée.

7 réponses à vos questions sur l’épilation à lumière pulsée.

Vous avez toujours entendu parler de L’épilation à la lumière pulsée, mais vous ne savez encore exactement en quoi ça consiste ?

Dans cet article, nous vous dirons tout ce qu’il faut savoir. Précautions, efficacité, contre-indications… on vous dit tout sur l’épilation à la lumière pulsée, grâce à 7 réponses aux questions les plus posées !

Faire disparaitre ses poils sans ressentir la douleur : c’est la promesse qui est souvent faite par les épilateurs à la lumière pulsée.

On les appelle aussi « lampes flash » ou IPL (intense pulse light).  

Comment fonctionne un épilateur à lumière pulsée ?

Le principe de la lumière pulsée est relativement simple : un rayon lumineux est émis par l’appareil. Ce rayon lumineux a pour rôle d’atteindre la racine du poil et ceci à travers la peau.

Le rayon se transforme alors en chaleur et brise le bulbe pileux lorsqu’il entre en contact avec le pigment du poil. 

Quels-sont les avantages ? 

La lumière pulsée traite toutes sortes de poil. Les poils foncés aussi bien que les poils clairs partant du blond au roux.

Aussi, vous n’avez pas à craindre les irritations. Aucune irritation n’est causée par l’épilation à la lumière pulsée. De plus avec cette méthode, vous êtes à l’abri de la douleur. Elle est beaucoup moins douloureuse que l’épilateur électrique ou le laser.

Mais est-ce que ça marche ? Le bulbe est complètement détruit, une fois qu’il est brûlé. Le poil n’a plus de raison de repousser.  Cette méthode est donc efficace et se fait de façon définitive. 

Et les inconvénients ?

 À la première séance, les résultats ne sont vraiment pas visibles. Il faut donc être patient.

Existe-t-il des contre-indications ?

En revanche, l’épilation à la lumière pulsée n’est pas propice à tout le monde. Elle est formellement déconseillée voire proscrite aux femmes enceintes ou allaitantes; aux personnes diabétiques, épileptiques et cardiaque.

Aussi, les personnes qui sont sous traitements anticoagulants, antibiotiques ou médicaments photo-sensibilisants ainsi que les personnes qui sont atteintes d’une maladie du sang, ne doivent pas procéder à l’épilation à la lumière pulsée. 

Par ailleurs, si vous avez une peau bronzée, mate, métissée ou noire, vous n’obtiendrez pas de résultats satisfaisants en essayant cette méthode-là.

Pour finir, retenez que cette méthode n’aura pas d’effet sur les poils blancs, décolorés ou clairs, ou sur les peaux foncées.

L’épilation à lumière pulsée est-elle dangereuse ?

Un bon usage de l’appareil épargne de tout danger. Mais si en revanche vous ressentez la chaleur ou une sensation d’irritation, vous êtes libre d’appliquer un gel rafraîchissant.

Cependant, n’oubliez pas de vous protéger les yeux. Car l’exposition de ces derniers à la lumière pulsée peut engendrer la destruction définitive de certaines cellules de la rétine. 

Combien faut-il de temps pour avoir des résultats ?

Tout dépend de la nature de vos poils, de la machine utilisée et du teint de la personne qui l’utilise. En cela, c’est difficile d’établir le nombre de séances qu’il faut faire pour voir les premiers résultats.

Mais généralement ils apparaissent après les trois premières séances. Déjà à la cinquième séance, 90% des poils sont éliminés. Mais retenez qu’il faut un espacement de 1, 5 à 2 mois entre les différentes séances. 

Combien est-ce que ça coute ?

Pour utiliser cette méthode, deux possibilités s’offrent à vous. Soit vous allez à l’Institut, soit vous faites usage de l’appareil à la maison. En institut, le prix de l’épilation des aisselles est fixé en moyenne entre 50 € à 75 € par séance. 

Si vous optez pour l’utilisation de l’appareil à la maison, vous allez beaucoup dépenser pour avoir une machine de qualité. Mais l’investissement dans une machine à utiliser à la maison est rentable, compte tenu du coût par séance en institut !

Laisser un commentaire